Un nouveau virus très dangereux infecte des millions de téléphones

FluBot, est un cheval de Troie Android dangereux qui se propage via des messages texte dans le but d’installer des applications malveillantes sur notre téléphone mobile, et qui agit comme une passerelle vers diverses escroqueries par phishing.
Tout commence par un message. Selon les autorités néo-zélandaises, la victime reçoit un SMS avec un lien l’invitant à installer une application ou une mise à jour de sécurité. Une fois que la victime a cliqué sur le lien et installé l’application malveillante à son tour, elle commencera à bombarder l’utilisateur de notifications concernant un virus supposé qui a infecté le téléphone. C’est là que l’arnaque commence à devenir plus sophistiquée, car l’application malveillante prétend que ce virus, surnommé « FluBot », est un logiciel espion dangereux pour lequel il n’y a qu’un seul remède : installer une mise à jour de sécurité supposée.

Bien sûr, cette supposée mise à jour de sécurité ne supprimera pas “FluBot” de nos appareils, mais elle ouvrira les portes à toutes sortes de phishing, et finira par accéder à nos coordonnées bancaires. Comme si cela ne suffisait pas, ce cheval de Troie a la capacité d’accéder à notre liste de contacts afin de s’étendre encore plus.
Au cas où vous vous poseriez la question, se protéger ne consiste pas à avoir un antivirus sur son Android mais à savoir où l’on clique et ce que l’on télécharge sur son téléphone portable. Dans ce cas, la recommandation est unanime : soyez très prudent avec les SMS que vous recevez. Gardez à l’esprit que ce cheval de Troie s’est répandu dans la moitié de l’Europe et même en Australie et au Japon.

Si vous recevez un message suspect, ne cliquez sur aucun des liens ci-joints. Si vous cliquez sur le lien, il est préférable de remettre votre téléphone portable en mode usine (réinitialiser ), puis modifier les mots de passe de tous vos comptes les plus sensibles.

Voir aussi ces articles: 

Le 30 septembre, des millions de vieux téléphones portables, ordinateurs, consoles ou téléviseurs pourraient cesser de se connecter à Internet.

Dans une semaine, des millions d’utilisateurs d’anciens appareils pourraient avoir une mauvaise surprise : leurs téléphones portables ou ordinateurs ne pourront pas se connecter à de nombreux services et pages Web essentiels.

Sur Internet, la sécurité est un élément primordial , donc pour maintenir un minimum de données, un message  est lancé de temps à autre : si les anciens appareils ne sont pas mis à jour, ils ne seront pas autorisés à se connecter à Internet.

L’une de ces alarmes se produira la semaine prochaine, le problème est que, même si vous souhaitez mettre à jour votre appareil , il n’y a pas de correctif de mise à jour. Donc à partir  Le 30 septembre, des millions de vieux téléphones portables, ordinateurs, consoles ou téléviseurs pourraient cesser de se connecter à Internet.

Tel que rapporté par Business Insider, l’expert en sécurité Scott Helm a averti que dans une semaine, 30% des téléphones portables Android pourraient commencer à afficher des erreurs de connexion. Aussi vieux iPhones, ordinateurs Mac, PC, consoles comme Nintendo 3DS ou PS3, téléviseurs, réfrigérateurs, haut-parleurs intelligents… que se passe-t-il ?

Selon Tom’s Guide, le problème vient d’un certificat de sécurité appelé DST Root CA X3 qui expire le 30 septembre.

Il s’agit d’un certificat largement utilisé par les services et les pages Web pour établir une connexion sécurisée entre un appareil et un serveur fourni par le Web.

Il existe déjà un certificat alternatif, ISGR Root X1, qui est valable jusqu’en 2035, mais pour pouvoir l’utiliser, il est nécessaire que les appareils plus anciens le reconnaissent, via une mise à jour du firmware.

Le problème est que de nombreuses personnes ne sont pas habituées à mettre à jour leurs appareils (ce processus n’est pas toujours automatique, en particulier dans les anciennes technologies), et dans d’autres cas, leur ancien appareil mobile ou téléviseur peut ne pas disposer du firmware mis à jour.

Et que se passera-t-il si votre appareil n’a pas le certificat mis à jour le 30 septembre ? Eh bien, de nombreux services et sites Web qui utilisent des connexions sécurisées, de Netflix aux pages de banques, de magasins en ligne, etc., afficheront une erreur de connexion et vous ne pourrez pas y accéder.

Voici les systèmes d’exploitation qui expireront le 30 septembre :

– Téléphones et tablettes fonctionnant sous Android 2.3.6 Gingerbread ou inférieur

– Ordinateurs Mac avec macOS 10.12.0 ou inférieur

– iPhones et iPads fonctionnant sous iOS 9 ou inférieur

– Ordinateurs exécutant Windows XP Service Pack 2 ou inférieur

– PS4 avec firmware 5.0 ou inférieur

– Nintendo 3DS

-PS3

 vous pouvez voir la liste complète des appareils expirés : ici 

Voir aussi ces articles :

WhatsApp change à nouveau: c’est la décision honteuse de l’application

WhatsApp vient de faire l’un des mouvements les plus embarrassants connus depuis son lancement. Après des mois de l’annonce de résiliation des comptes qui n’accepteront pas la nouvelle politique de confidentialité (CGU), actuellement la société revient sur sa décision,   et tout reste tel quel est , c’est un nouveau tournant  dans cette histoire sans fin.

WhatsApp a annoncé aux utilisateurs depuis des mois une nouvelle politique de confidentialité considérée comme offensante et obligatoire pour presque tous les utilisateurs dans le monde. Petit à petit, si vous décidez en tant qu’utilisateur de ne pas accepter les conditions de WhatsApp, cela limitera les fonctionnalités  de votre compte pour le rendre inutile. La limite d’acceptation de cette nouvelle politique était  fixée au 15 mai.

Tous les utilisateurs qui souhaitaient continuer à utiliser WhatsApp ont accepté cette nouvelle politique afin que leurs fonctionnalités ne soient pas affectées. Maintenant, WhatsApp prend du recul et informe via son site Web qu’il n’est pas nécessaire de le faire. Si vous n’acceptez pas leur nouvelle politique, vous pourrez continuer à utiliser toutes les fonctions et recevrez simplement, de temps en temps, un avis comme rappel afin d’accepter, que vous pourrez refuser.

Ce qu’est vraiment,  honteux à propos de tout cela est que; après que  WhatsApp a forcer la majorité  des utilisateurs a accepter sa politique de confidentialité, maintenant il prend du recul pour nous dire, que ce n’est pas nécessaire d’accepter les nouvelles conditions d’utilisation pour continuer a utiliser toutes les fonctionnalités de WhatsApp,

Pourquoi ce changement ? De nombreux gouvernements dans différentes parties du monde ne sont pas satisfaits de la nouvelle politique de WhatsApp et ont imposé des restrictions si l’entreprise met en œuvre son nouveau plan.

WhatsApp affirme , maintenant que ce n’est pas obligatoire. Mais la vérité est qu’une grande partie des utilisateurs ont déjà accepté la politique il y a plus de 20 jours .

Si vous avez accepté la politique de confidentialité, vous ne pouvez plus rien faire pour l’annuler. Si vous ne l’avez pas accepté, rassurez-vous: rien n’arrivera à votre compte.

Voir aussi ces articles : 

Se Promener virtuellement dans les grandes villes du monde entier à partir du PC ou Smartphone

Dans ce nouveau article, on va voir comment faire une promenade virtuelle dans les boulevards et les rues des grandes villes dans le monde entier à partir de votre Pc ou smartphones, grâce à un nouveau outils intégré dans Google MAPS.

Ainsi avant de programmer un voyage, vous allez pouvoir avoir une idée sur le lieu a visiter prochainement.

Voir le lien : ici 

Pour plus de détails voir la vidéo ci-dessous 

Voir aussi ces articles : 

La plus grande catastrophe Facebook ! fuite de données en ligne de 533 millions utilisateurs

533 millions de numéros de téléphone et de données personnelles d’utilisateurs de Facebook ont été divulgués en ligne
Les données comprennent les numéros de téléphone, les identifiants Facebook, les noms complets, les lieux, les dates de naissance, les biographies et, dans certains cas, les adresses e-mail.
Les données personnelles de plus de 500 millions d’utilisateurs de Facebook ont été publiées dans un forum de piratage de bas niveau.
Il comprend les numéros de téléphone, les noms complets, les emplacements, les adresses e-mail et les informations biographiques.
Les chercheurs en sécurité affirment que les pirates pourraient utiliser les données pour usurper l’identité de personnes et commettre des fraudes.

vérifiez si vos données fuitent en ligne ou non :  ici 

vérifiez votre mot de passe : ici 

voir la source : ici 

Pour en savoir plus voir la vidéo ci-dessous 

voir aussi ces articles